MARIA-CARMEN PERLINGEIRO CHRONOLOGIE

La malléabilité de la terre est remplacée par la dureté du marbre. En 1983, elle achète un bloc de marbre blanc de Carrare, un marteau, des ciseaux et s’inscrit au Art Student’s League de New York pour apprendre à sculpter et tailler la pierre. En décembre de cette même année, elle présente la sculpture en marbre No 11, lors de l’exposition « Small Sculpture » à la galerie Kouros à New York.



Deux ans plus tard, elle déménage à Genève et se marie avec Pavel Urban. Tchèque d’origine, Pavel s’associe avec enthousiasme au développement de ce nouveau travail de sculpture. Ensemble, ils partent à Carrare pour acheter quelques tonnes de marbre et, depuis, ces déplacements sont encore fréquents et deviennent un projet commun du couple. Dentiste de métier, Pavel cherche des solutions techniques pour l’installation de certaines sculptures et réalise aussi, en or massif, de petites reproductions des oeuvres de Maria-Carmen.

En 1986 naît leur fils Gabriel et en 1989 leur fille Sophia, et c’est seulement après la naissance des deux enfants que le marbre des sculptures s’est pour ainsi dire « ramolli ».